mercredi 17 décembre 2014

De l'art de lâcher prise

Hier soir, j’ai agrémenté mon bain de sels que Monsieur m’a offert à la naissance de la Princesse.

Il n’a pas compris que le bain était proscrit les semaines suivant l’accouchement. Donc, pendant quelques temps, j’étais condamnée à les regarder avec envie sans pouvoir les utiliser… Bref… C’est l’intention qui compte hein…

J’ai donc un assortiment composé de sels de bain portant les noms alléchants de :
-         Coup de froid
-         Sommeil profond
-         Lâcher prise

(Si ca vous fait vraiment envie, vous les trouverez chez Natures et Découvertes)

Alors, me voici, à bloquer pendant plusieurs minutes.

Lequel choisir ?

Coup de froid ? Ca ne fait pas bien chaud, je vous l’accorde, mais le bain devrait résoudre ce problème là.

Sommeil profond ? Foutu pour foutu, ce ne sont pas des sels de bains qui me feront passer une meilleure nuit. D’autant plus, que le dodo haché ne dépend bien sur pas de moi, mais des petits cris de putois de l’un ou l’autre de mes loustics. Imaginons que, grâce à ce bain bienfaisant, je ne me réveille pas, Monsieur étant frappé de surdité nocturne, c’est un coup à se retrouver à huit dans le lit le matin (les divers doudous étant comptés dans l’effectif), sans s’être aperçus de rien !

Lâcher prise ? Ooooh lâcher prise… Est-ce que le sel de bains agit comme une potion magique. De celles qui effacent de ta mémoire les moments désagréables, ou qui te font voir la vie en rose, ou encore perdre ces foutus 8kg en trop d’un seul coup ?
Lâcher prise… En suis-je seulement capable ?

Depuis que je suis mère, j’ai l’impression d’être en permanence sur le qui-vive. Tout du moins, en ce qui concerne les enfants.
Du matin au réveil au soir au coucher, la question qui m’obsède est « qu’est ce que j’ai oublié ? ».
Parfois Souvent rien, souvent parfois, c’est le cas. Et quand c’est le cas, j'imagine que ca aura des conséquences désastreuses.
Imaginez, oublier de mettre le doudou dans le cartable pour la sieste ! Quelle mère ignoble peut passer à côté de ca !!
Oublier de payer la crèche alors que c’était le dernier jour ! Mais quelle mère étourdie elle se farci, la pauvre princesse !
Oublier que dans une semaine c’est Noël alors qu’il reste encore une dizaine de cadeaux à prévoir. Non mais sans déconner, à quoi elle peut bien penser celle là ?! Elle a de l’eau à la place du cerveau ?

Donc, va pour les sels de bain « Lâcher prise ».

Je me plonge dans mon bain chaud qui sent les huiles essentielles et là, je me laisse aller, à ne réfléchir à rien, si ce n’est à la musique du générique de Robocar Poli qui me trotte dans la tête depuis le matin. Je suis détendue…. Il semble que je lâche pri…..

OH MERDE !!!!! J’ai oublié de préparer le repas de Princesse pour demain midi !!!

Yeux qui s’ouvrent en grand ! Manque de se fracturer le crâne en se relevant d’un coup (et en glissant dans la baignoire, of course !!). Et prise de conscience…

A ce moment là, je pense à ce que m’a dit Grand tout à l’heure, quand il a colorié le nez de sa sœur avec un feutre rouge parce que j’ai dit juste avant qu’elle était un petit clown. Face à ma réaction, qui illustrait tout, sauf le « lâcher prise », il me sort d’un air nonchalant : « Mais c’est pas graaaaave, maman…. »

Et effectivement, ce n’est pas graaaaave… Le feutre disparait avec un petit coup de gant de toilette, la crèche sera payée avec un jour de retard, Grand fera la sieste dans son doudou, ou ne dormira pas et pour le repas, Princesse aura un petit pot.

Relativiser. Voici le mot d’ordre. C’est en tout cas ce que m’apprennent mes enfants.
Je suis de nature inquiète, pour tout, tout le temps.
Et eux me rappellent qu’en effet, tout n’est pas grave. Je ne dis pas que rien n’est grave hein !!
Mais, depuis le bain de « Lâcher prise », je me dis que l’important est de rester concentrée sur l’essentiel, que je ne peux pas tout contrôler, pas penser à tout, tout le temps.

Et le reste, ben, c’est pas graaaave !


La bonne résolution tiendra le temps qu’elle tiendra, et après, je reprendrai un bain !

2 commentaires:

  1. C'est dur de se dire "c'est pas grave" parfois on a du mal à se faire violence et relativiser! Avant d'avoir des enfants j'étais déjà toujours un peu préoccupée par plein de choses et là c'est multiplié... Mais c'est vrai qu'un bon bain peut aider hehe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et hélas, ca ne dure que le temps du bain... ;-)

      Supprimer